Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin ! - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : féminisme, Plume(s) présente aussi :
Histoire du féminisme   Une guerre contre les femmes ?   Féminismes ! maillons forts du changement social   Petit Traité de Désobéissance Féministe   Des féminismes, en veux-tu, en voilà   Artemisia   Libération des femmes et projet libertaire   Reclaim  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société-femmes | Pratique

14,00 €  
Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin !

Petite histoire des résistances de la langue française - Nouvelle édition augmentée

Auteur Éliane Viennot
Editeur : iXe Editions
rayon : Politique et société    -femmes
support : Livre
type : essai
thèmes : féminisme | français
ean : 9791090062443
parution : décembre 2017
dimensions : 144 pages ; 14 × 18 cm
imprimé en France
prix : 14,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 9 février 2018
réserver
Le long effort des grammairiens et des académiciens pour masculiniser le français a suscité de vives résistances chez celles et ceux qui, longtemps, ont parlé et écrit cette langue sans appliquer des règles contraires à sa logique.

«  Le genre masculin ne sera plus regardé, même dans la grammaire, comme le genre le plus noble, attendu que tous les genres, tous les sexes et tous les êtres doivent être et sont également nobles.  »
Requête des dames à l’Assemblée nationale, article 3 du Projet de décret adressé à la Législative, 1792.

La domination du genre masculin sur le genre féminin initiée au XVIIe siècle ne s’est en effet imposée qu’à la fin du XIXe avec l’instruction obligatoire. Depuis, des générations d’écolières et d’écoliers répètent inlassablement que «  le masculin l’emporte sur le féminin  », se préparant ainsi à occuper des places différentes et hiérarchisées dans la société.

Ce livre retrace l’histoire d’une entreprise à la misogynie affirmée ou honteuse, selon les époques. Riche en exemples et en citations il convie à un parcours plein de surprises où l’on en apprend de belles sur la «  virilisation  » des noms de métier, sur les usages qui prévalaient en matière d’accords, sur l’utilisation des pronoms ou sur les opérations «  transgenre  » subies par certains mots.

La nouvelle édition explore les pistes que le livre a ouvertes en 2014 en relançant la réflexion sur le langage sexiste (écriture inclusive, règle de proximité, formules épicènes, nouveaux pronoms…)


l’auteur :
Éliane Viennot : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |