Théorie des hybrides - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans le texte : expression exacte :
éditeur:
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : terrorisme, Plume(s) présente aussi :
Mort pour la France   Une vie sous le terrorisme   Stern Gang  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

23,00 €  
Théorie des hybrides

terrorisme et crime organisé

Auteur Jean-François Gayraud
Editeur : CNRS »»
collection : Psychologie
rayon : Politique et société
support : Livre
type : essai
thème : terrorisme
ean : 9782271117502
parution : novembre 2017
dimensions : 256 pages ; 14 × 22 cm
imprimé en France
prix : 23,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 9 décembre 2017
réserver

Dans le monde post-Guerre froide, l’hybridation est devenue la règle et non plus l’exception, générant des entités inclassables : guérillas marxistes vivant du trafic de cocaïne ; gangsters salafisés ; sectes religieuses vouées au terrorisme ; financiers à la fois spéculateurs et criminels ; paramilitaires mutant en cartels de la drogue... Tous les entrepreneurs du crime tendent aujourd’hui à changer d’ampleur et de forme.

L’ère de l’hybridation a commencé... Et le terrorisme trouve ainsi des nouvelles sources de financement. Des corps hétérogènes et inconciliables font désormais symbiose. Hier, acteurs « politiques » (terrorisme, guérillas, milices, mouvements de libération) et criminels de « droit commun » (bandes, gangs, cartels, mafias) vivaient séparés dans les espaces et selon les logiques de la Guerre froide : ils fusionnent aujourd’hui sur la même scène violente et prédatrice. Jean-François Gayraud livre une analyse lucide et sans concession de ces hybrides qui bousculent toutes les certitudes héritées du XXe siècle.

« La figure du « prédateur » mondialisé appelle la figure nouvelle du petit criminel global qui se présente souvent sous l’aspect plus « noble » du terroriste. Cet « hybride » prend de multiples aspects que Jean-François Gayraud décline dans une casuistique savoureuse ». Jacques de Saint Victor (préface)


l’auteur :
Jean-François Gayraud : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette