Abolir la prison - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : prison, Plume(s) présente aussi :
La compulsion de punir   A l'ombre de la République   9m² pour deux   Plus jamais petite   Tais toi et respire   L'ombre du monde   L'ombre du monde   L'oeil de Clairvaux  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société-répression | Pratique

14,00 €  
Abolir la prison

Auteur Tony Ferri
Editeur : Libre et solidaire
rayon : Politique et société    -répression
support : Livre
type : essai
thème : prison
ean : 9782372630436
parution : avril 2018
dimensions : 160 pages ; 15,5 × 22,5 cm
imprimé en France par un imprimeur labellisé Imprim'vert
prix : 14,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 24 avril 2018
réserver

Loin des poncifs habituels sur la prison, cet ouvrage fait le constat de l’échec de notre système carcéral criminogène qui ne fait que générer des réflexes de délinquance et de rejet de la société. Ce modèle, à bout de souffle, engendre le contraire de ce qu’il veut promouvoir ; il n’apporte aucune réponse aux problèmes d’incivilité et ne fait qu’accroître la souffrance, la désocialisation, la contamination du crime des uns aux autres, la radicalisation des comportements. Les détenus emmagasinent de telles doses de frustration que cela les pousse à commettre des violences à l’intérieur même de la prison ou à passer à l’acte dès leur libération.

On aura beau construire de plus en plus de prisons, elles ne pourront que générer toujours plus de surpopulation carcérale, de promiscuité, de haine et donc de récidive.

Renverser notre raisonnement sur l’enfermement, c’est d’abord se poser la question de l’indemnisation des victimes, puis celle de la réinsertion des condamnés.

Il faut donc réfléchir à de nouvelles conditions d’organisation et de fonctionnement des pénalités, et à la création de nouveaux espaces de retenue pour une minorité de gens. Bref, réorganiser de fond en comble notre manière d’envisager la privatisation de liberté … Et promouvoir impérativement d’autres formes d’accompagnement pénal et social qui tiennent compte de la personne et qui prennent le parti de la réconciliation, tant entre les délinquants et leurs victimes qu’entre le coupable et la collectivité.


l’auteur :
Tony Ferri : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |