Lettre à une petiote sur l’abominable histoire de la bouffe industrielle - Librairie Plume(s)
rechercher un article par :   ?  

dans le texte : expression exacte :
recherche avancée
éditeur:
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes

sur le thème : alimentation, Plume(s) présente aussi :
Le marché de la faim   Et si manger bio ne suffisait pas ?   Nous pouvons nous dépolluer !   Vers l'autonomie alimentaire   Main basse sur le riz   La cure de raisin   La pomme   Un festin pour Tantale  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

13,90 €  
Lettre à une petiote sur l’abominable histoire de la bouffe industrielle

Auteur Fabrice Nicolino
Editeur : Les Echappés
rayon : Politique et société
support : Livre
type : essai
thème : alimentation
biblios : Fruits et jardins Nant 2017
ean : 9782357661462
parution : octobre 2017 nouveauté
dimensions : 141 pages ; 12 × 21 cm
imprimé en France par un imprimeur labellisé Imprim’vert
prix : 13,90 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 12 octobre 2017
réserver

« Ma poussinette, tu n’as pas encore trois ans, tu ne sais pas encore lire (...) Mais je pense que tu as déjà retenu cette saine leçon de choses : l’empire de la bouffe est monstrueux. Pour la raison simple que tout le monde mange et qu’il est si facile d’empocher de grandioses bénéfices, l’industrie de la nourriture ne pouvait que croître en embellir. Pardon, croître et enlaidir tout ce qu’elle approche de près ou de loin. » Après s’être adressé à Raymond, paysan de 90 ans, sur le « vaste merdier qu’est devenue l’agriculture », Fabrice Nicolino s’adresse à une petite fille de trois ans pour lui parler alimentation. Cette fillette, il va lui falloir attendre quelques années pour en profiter, mais cela donne le ton.  Fabrice Nicolino raconte notre histoire en une dizaine de chapitres, du paléolithique à aujourd’hui, en passant par les « grandes découvertes », comme la conserve, l’invention des abattoirs industriels, la constitution de groupes puissants, le poids de l’agroalimentaire en France, les effets du lobbyng, etc. Deux chapitres plus positifs sont au programme de cette « histoire », notre histoire alimentaire : l’un consacré au mouvement international Slow Food, l’autre à des régimes alimentaires, au Brésil et en Thaïlande, qui montrent leur supériorité sur la malbouffe industrielle.

Fabrice Nicolino, journaliste et essayiste spécialisé en écologie, signe chaque semaine dans Charlie Hebdo. Il a publié de nombreux ouvrages, dont les très remarqués Bidoche, Qui a tué l’écologie ?? et Un empoisonnement universel, comment les produits chimiques ont envahi la planète.  Ses deux derniers livres, Lettre à un paysan sur le vaste merdier qu’est devenue l’agriculture (Les Echappés) et Ce qui compte vraiment (LLL) ont été de vrais succès de librairie.


l’auteur :
Fabrice Nicolino : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette