Le grand siècle français - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans le texte : expression exacte :
éditeur:
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : art, Plume(s) présente aussi :
Les Tableaux de Marcel   M comme Matisse   Gommettes impressionnistes   Autour de l'impressionnisme   Voir ce que devient l'ombre   Matisse Picasso   L'ours qui a vu l'homme qui a vu l'art   36/36  
  rayons: BD | Divers-DVD | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

16,95 €  
Le grand siècle français

 
Editeur : Montparnasse
collection : Palettes
rayon : Divers    -DVD
support : DVD
type : doc
thèmes : art | peinture
ean : 3346030011645
parution : novembre 2003
dimensions : 90 mn ; 13,5 × 19 cm
prix : 16,95 €
disponibilité : sur commande ?
arrivé à Plume(s) : 16 avril 2013
commander
Trois tableaux de Georges de La Tour, Le Lorrain et Nicolas Poussin


- Georges de La Tour - « Le tricheur à l’as de carreau »  : Trois cartes en main, de l’or, nous sommes au milieu d’une partie de prime, un ancêtre du poker. Restée dans l’ombre pendant plus de deux siècles, l’œuvre de Georges de La Tour fût longtemps attribuée à d’autres. C’est en 1915, grâce à un critique allemand, que l’on découvrit réellement le peintre. Si certains croient que "Le Tricheur" est un faux, c’est peut-être parce qu’il s’agit d’une œuvre improbable, excessive. Trop de couleur, trop de lumière, trop de romanesque !
- Le Lorrain - « Les théâtres du Soleil »  : Un port éclairé par le soleil couchant dans une ville de style italien. Couleurs, espacement des objets, éclairage rasant et perspectives des architectures, tout concourt à produire une puissante illusion de profondeur. Claude Gellée, dit Le Lorrain, peignait en superposant de nombreux glacis jusqu’à l’obtention de tons pâles ou opalescents caractéristiques de l’éclairage crépusculaire.
- Nicolas Poussin - « Admirable tremblement du temps »  : Au cours de ces dernières années à Rome, Nicolas Poussin exécute pour le duc de Richelieu quatre tableaux évoquant les quatre saisons. Considérée comme le testament pictural du peintre, cette série est l’aboutissement d’un art techniquement maitrisé, véritable synthèse de tous les éléments du style tardif de l’artiste, mais où pointent les symptômes de l’âge et de la maladie, visibles dans la touche tremblée et minuscule.


français / anglais / allemand / italien / espagnol




Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette